AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Greffier

(d’Hautel, 1808) : Il est comme le greffier de Vaugirard, il ne peut écrire quand on le regarde.
Ce proverbe vient de ce que le greffier de Vaugirard tenoit son gref dans un lieu obscur, qui n’étoit éclairé que par un œil de bœuf, de sorte qu’on ne pouvoit le regarder sans lui intercepter tout le jour.

(un détenu, 1846) : Chat.

(Halbert, 1849) : Chat.

(Delvau, 1867) : s. m. Chat, — dans l’argot des faubouriens, qui n’aiment pas les gens à robe noire, et emploient à dessein ce mot à double compartiment où l’on sent la griffe.

(Virmaître, 1894) : Chat (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Chat.

(Hayard, 1907) : Chat.

Greffier, Griffard

(Rigaud, 1881) : Chat, — dans le jargon des voleurs.

Greffier, griffard

(La Rue, 1894) : Chat.

Greffier, griffon

(Larchey, 1865) : Chat. — Mot à mot : qui griffe.

Greffiers (les)

(Merlin, 1888) : Les fantassins, — par allusion à la cartouchière comparée à la sacoche en cuir que portaient autrefois tous les hommes de justice et de plume et qui renfermait ce qu’il faut pour écrire.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique