AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Trinquer

(Fustier, 1889) : Ce verbe, qui, dans l’argot, a le sens propre de être battu, s’emploie aussi au figuré comme synonyme de : être malmené, être tancé.

Il faut que M. B… (qui a fortement trinqué dans cette séance) et les actionnaires résilient leurs baux.

(Intransigeant, sept. 1888.)

(La Rue, 1894) : Recevoir des coups. Être malmené.

(Virmaître, 1894) : Boire en choquant son verre. Trinquer : recevoir une volée (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : Recevoir des coups ou des réprimandes.

(Hayard, 1907) : Être battu.

Trinquer (faire)

(Rigaud, 1881) : Battre, maltraiter, — dans le jargon des voleurs. — J’ai rien fait trinquer le gonse. — Je t’vas trinquer le godard à coups de sorlot.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique