AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Argomuche

(Rossignol, 1901) : Argot.

Billemuche

(Rigaud, 1881) : Billet.

Cabermont, Cabermuche

(Rigaud, 1881) : Cabaret, — dans le jargon des voleurs.

Dabicule, Dabmuche

(Rigaud, 1881) : Petit patron, fils de patron.

Fade, fademuche

(Hayard, 1907) : Partage, part.

Lacromuche

(Rigaud, 1881) : Souteneur de filles. C’est le mot macro « maquereau » par substitution de L à M et dotation de la désinence argotique muche. Dans l’argot des bals de la barrière du Trône, la plupart très poissonneux, lacromuche sert à désigner un « garçon », un « jeune homme » quelconque.

Muche

(Delvau, 1867) : s. m. Jeune homme poli, doux, aimable, réservé, — dans l’argot des petites dames qui le trouvent trop collant.

(Delvau, 1867) : adj. Excellent, délicieux, parfait, — dans l’argot des faubouriens, qui disent cela à propos des choses, à propos de la Patti comme à propos d’une soupe à l’oignon.

(Rigaud, 1881) : Très bon, supérieur. — Jeune homme timide auprès des dames de la rue de Maubeuge.

(La Rue, 1894) : Très bon, excellent. Jeune homme timide et réservé avec les femmes.

Porte-aumuche

(La Rue, 1894) : Savetier.

Toulabre, Toulmuche

(Rigaud, 1881) : Toulon.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique