AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Avoir la gueule de bois

(Virmaître, 1894) : S’être pochardé la veille. L’ivrogne boit de l’eau le lendemain pour éteindre le feu qui lui dessèche la gorge. Mot à mot : Il a la gueule sèche (Argot du peuple).

(Rossignol, 1901) : S’être pochardé la veille et avoir soif ; bouche sèche.

Gueule de bois

(Delvau, 1867) : s. f. Ivresse, — dans l’argot des faubouriens, qui ont voulu exprimer son résultat le plus ordinaire. Se sculpter une gueule de bois. Commencer à se griser.

(La Rue, 1894) : Malaise spécial des lendemains d’ivresse. Va de pair avec le mal aux cheveux.

(Hayard, 1907) : Malaise à la suite d’excès de boisson.

Sculpter une gueule de bois (se)

(La Rue, 1894) : S’enivrer.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique