AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre


Facebook

Share

Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Mots-clés Rechercher partout 


Bouffe-galette

(France, 1907) : Budgétivore, sénateur, député, riche bourgeois ; argot populaire.

Les bouffe-galette sont en train d’accoucher d’une loi.

(Le Père Peinard.)

Donner du flan, de la galette

(Fustier, 1889) : Argot des grecs. Jouer honnêtement.

Fine-galette

(Rigaud, 1881) : Élève sans galons, — dans le jargon des Saint-Cyriens.

Galette

(Larchey, 1865) : Homme nul et plat ; contre-épaulette portée autrefois par les soldats du centre.

Pour revêtir l’uniforme et les galettes de pousse-cailloux.

La Bédollière.

Aux écoles militaires, une sortie galette est une sortie dont tous les élèves profitent, même ceux qui sont punis.

(Delvau, 1867) : s. f. Imbécile, homme sans capacité, sans épaisseur morale. Argot du peuple.

(Delvau, 1867) : s. f. Matelas d’hôtel garni.

(Rigaud, 1881) : Grand, complet, — dans le jargon des Saint-Cyriens.

(Rigaud, 1881) : Argent. Boulotter sa galette, manger son argent, — dans le jargon des voyous.

(Rigaud, 1881) : Individu sans intelligence.

(Rigaud, 1881) : Mauvais petit matelas aplati comme une galette.

(Fustier, 1889) : Petit pain rond et plat qu’on sert dans certains restaurants.

(La Rue, 1894) : Matelas. Imbécile. Mauvais soulier. Monnaie.

(Virmaître, 1894) : Argent (Argot du peuple). V. Aubert.

(Rossignol, 1901) : Argent.

(Hayard, 1907) : Argent.

Galette (avoir ou toucher de la)

(Merlin, 1888) : Avoir ou recevoir de l’argent. On dit aussi : avoir de la douille.

Galettes

(Rigaud, 1881) : Souliers ramassés dans la rue par les chiffonniers et vendus deux sous la paire aux ribouiseurs.

Mangeur de galette

(Delvau, 1867) : s. m. Homme qui trahit ses camarades pour de l’argent.

(Rigaud, 1881) : Celui qui bat monnaie au moyen de dénonciations. — Fonctionnaire ami du pot de vin.


Argot classique, le livreTelegram

Dictionnaire d’argot classique