AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Cerises (marchand de)

Ouvrier en bâtiment qui travaille extra muros, — dans le jargon des ouvriers en bâtiment de Paris.

Étaler sa marchandise

v. a. Se décolleter trop, — dans l’argot des faubouriens, qui disent cela à propos des marchandes d’amour.

Lacets (marchand de)

Gendarme à la poursuite d’un voleur, — dans l’ancien argot.

Marchand d’eau chaude

s. m. Cafetier.

Marchand d’eau chaude

Limonadier.

Marchand d’eau de javel

Marchand de vin, — dans le jargon du peuple qui tient, au service des cabaretiers, un assortiment d’expressions dont la force donne une idée de la nature des boissons qu’on lui débite.

Marchand d’hommes

s. m. Agent de remplacement militaire, — dans l’argot du peuple.

Marchand de cerises

s. m. Mauvais cavalier.

Marchand de chiffons du régiment

L’officier d’habillement.

Marchand de cirage

Commandant d’un navire. Argot du bagne.

Est-ce que le marchand de cirage (elles appelaient ainsi le commandant) nous faisait peur ?

(Humbert : Mon bagne.)

Marchand de femmes

s. m. Négociateur en mariages.

Marchand de lacet

Gendarme.

Marchand de lacets

Gendarme — Il offre aux malfaiteurs des lacets (poucettes) que ceux-ci trouvent toujours trop chers. V. Hussard.

Marchand de marrons

Se dit d’un officier portant mal l’habit civil, — dans l’argot militaire.

Marchand de mort subite

Médecin, — dans le jargon du peuple. Autrefois l’expression ne s’appliquait qu’aux charlatans. Depuis que tant de médecins ont fait concurrence à tant de charlatans, elle s’est étendue jusqu’à ceux-là.

C’était bien sûr le médecin en chef… tous les marchands de mort subite vous ont de ces regards-là.

(E. Zola.)

Dans la bouche des voyous l’expression s’applique encore à tout individu qui, par maladresse, peut occasionner un accident. Ainsi, un mauvais cocher, un charretier imprudent, sont des marchands de mort subite.

Marchand de mort subite

Prévôt d’armes.

Marchand de mort subite

Le maître d’armes et le bourreau. Le maître d’armes apprend à ses élèves les moyens de tuer un homme proprement. Le bourreau coupe la tête du condamné pour lui apprendre à vivre (Argot du peuple). N.

Marchand de puces

Préposé aux lits militaires. Voilà une dénomination dont nous avons bien souvent reconnu là justesse !

Marchand de puces

Argot militaire. Individu qui a dans les régiments la fourniture des lits.

Marchand de sommeil

s. m. Logeur en garni, — dans l’argot des faubouriens.

Marchand de sommeil

Teneur de chambres et cabinets garnis… de vermine, la plupart du temps ; logeur à la nuit et à la corde. Marchand de soupe. Maître de pension ; homme juste mais sévère qui, sous prétexte d’enseigner le grec et le latin à l’espoir de la France, tient une table d’hôte où fleurissent le haricot, la lentille, la pomme de terre et le chou.

Marchand de sommeil

Logeur. Marchand de soupe, maître de pension.

Marchand de soupe

Maître de pension qui spécule sur la nourriture de ses élèves.

Style universitaire ! Les marchands de soupe doivent être bien fiers.

L. Reybaud.

Marchand de soupe

s. m. Maître de pension, — dans l’argot des écoliers.

Marchande de chair humaine

Nom que donnent, entre elles, les filles de maison à la propriétaire de l’établissement. Un philosophe attardé dans un de ces antres entendit un mot bien profond. Comme il s’étonnait devant une des pensionnaires du luxe de la maison :

Et dire que c’est nous qui gagnons tout ça… ! soupira la malheureuse.

Marchandes d’ail

Celles qui aiment l’ail au lit. Voir gousse.

Marchandise

La nature de l’homme et celle de la femme, qui, toutes deux, mais la dernière surtout, sont un objet de commerce.

J’ouvre boutique, et faite plus savante,
Vous mets si bien ma marchandise en vente,
Subitement affinant les plus fins,
Qu’en peu de temps fameuseje devins.

J. du Bellay

Je veux une Phillis entre l’haut et le bas,
Qui ne fasse pas trop valoir sa marchandise.

Busset-Rabutin.

Voyons, montre-moi ta marchandise, mon petit couillon chéri.

J. Le Vallois.

Marchandise

Le contenu d’une fosse d’aisances, — dans le jargon des vidangeurs.

Marchands d’hommes

Agent de remplacement militaire, négrier.

D’un marchand d’hommes, je vois l’enseigne.

Léonard, Parodie, 1863.

Détestable anglais ! ajouta le marchand d’homme.

L. Desnoyer.

Marchands de lacets

Gendarmes.

Marchands de sommeil

Ceux qui tiennent des hôtels garnis.

Sable a passé (le marchand de)

Locution à l’adresse des enfants qui marquent leur envie de dormir en se frottant les yeux.

Toucher à la marchandise

Palper la marchande… de plaisir, — dans le jargon des soupeuses.

Vin blanc (marchand de)

Moutard dont la culotte laisse passer par derrière un pan plus ou moins long de chemise plus ou moins blanche. — D’un moutard ainsi accoutré, l’on dit « qu’il vend du vin blanc. »

Voilà le marchand de sable

Dans le peuple, quand un enfant s’endort à table, on dit :
— Voilà le marchand de sable qui passe (Argot du peuple).


Argot classique, le livreFacebook