AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Acabit de la bête

s. m. Bonne ou mauvaise qualité d’une chose ou d’une personne. Argot du peuple. Être de bon acabit. Avoir un excellent caractère, ou jouir d’une excellente santé.

Bagof, bête-à-chagrin

Revolver.

Bébète

s. f. Bête quelconque, — dans l’argot des enfants.

Bête

Voir bachotteur.

Bête

s. f. Filou chargé de jouer le troisième rôle dans la partie de billard proposée au provincial par l’emporteur.

Bête

Floueur qui, dans une partie de cartes ou de billard, allèche la dupe, en perdant quelques coups. Il fait la bête.

Bête

Vache, — dans le jargon des bouchers.

Un boucher ne dit jamais : j’ai acheté une vache, mais bien : j’ai acheté une bête.

(É. de la Bédollière.)

Bête

Compère qui allèche la dupe en perdant quelques coups au jeu.

Bête (la)

La femme, — après l’homme.

Le plus sot animal, à mon avis, c’est l’homme.

Boileau.

Si je veux croire les railleurs,
Elle a fort peu de cheveux à la tête ;
Les sujets qu’on en dit ne sont pas les meilleurs ;
Ce n’est pas bien l’endroit par où j’ai vu la bête,
Mais elle en a beaucoup ailleurs
Où elle est souvent arrosée
Par la plus douce des liqueurs.

(Le Zombi du grand Pérou.)

Ciel ! poursuit-il, quand est-ce qu’on
Pourra désabuser le monde
De foutre ces bêtes à con
Des animaux le plus immonde.

Collé.

Bête à bon dieu

V. Bête à pain.

Bête à chagrin

Une femme légitime. Quand elle est acariâtre, et elle l’est souvent par les nécessités de la vie, on lui donne ce nom peu aimable (Argot du peuple). N.

Bête à chagrin

Femme.

Bête à cornes

Fourchette, — dans le jargon des voleurs.

Bête à cornes

Fourchette (Argot des voleurs). N.

Bête à deux dos (faire la)

Faire l’acte vénérien, pendant lequel les deux fouteurs, cellés ensemble par le ventre, ont l’air de n’avoir que des dos. — L’expression a de l’usage. Coquillart s’en est servi, Rabelais après lui, et, après Rabelais, Shakespeare — dans la première scène d’Othello :

Your daughter and the Moor are now making the beast with two backs…

On s’en sert toujours avec avantage dans la conservation.

Bête à pain

Homme bon et simple. Mot à mot : bon comme du bon pain (Argot du peuple).

Bête comme ses pieds

Se dit, — dans l’argot populaire, — de tout individu extrêmement bête.

Bête comme un chou

Extrêmement bête, — dans l’argot des bourgeois qui calomnient cette crucifère.

Bête épaulée

s. f. Fille qui, le jour de ses noces, n’a pas le droit de porter le bouquet de fleurs d’oranger, — dans l’argot du peuple, cruel quand il n’est pas grossier.

Bête noire

s. f. Chose ou personne qui déplaît, que l’on craint ou que l’on méprise. Argot des bourgeois. Être la bête noire de quelqu’un. Être pour quelqu’un un objet d’ennui ou d’effroi.

Bête rouge

Républicain avancé, l’ancien démoc-soc, le radical de nos jours, ainsi désigné par ceux qu’il appelle des réac.

Le correspondant de l’Univers, que l’on n’accusera pas d’être une « bête rouge », écrit à son journal, etc.

(Petit Parisien, du 22 août 1877.)

Bête-à-cornes

s. f. Fourchette, — dans l’argot des voyous.

Bête-à-cornes

Fourchette.

Bête-à-pain

s. f. L’homme, — dans l’argot du peuple.

Bête-à-pain

Bête au superlatif. On dit encore : bête comme un chou, bête comme ses pieds, bête comme les pieds de cet homme, bête à manger du foin, bête à payer patente.

Bête-à-pain

Homme. Entreteneur.

Chercher la petite bête

v. a. Vouloir connaître le dessous d’une chose, les raisons cachées d’une affaire, — comme les enfants les ressorts d’une montre. Argot du peuple. Avoir trop d’ingéniosité dans l’esprit et dans le style, s’amuser aux bagatelles de la phrase au lieu de s’occuper des voltiges sérieuses de la pensée. Argot des gens de lettres.

Chercher la petite bête

v. Être trop minutieux dans le travail. C’est surtout aux correcteurs qu’on reproche de chercher la petite bête. Que ne leur reproche-t-on pas encore !

Embêtement

s. m. Contrariété, ennui, — dans l’argot des bourgeois, qui ne veulent pas employer le substantif poli des gens Bien élevés et n’osent pas employer le substantif énergique des faubouriens.

Embêter

v. a. Obséder quelqu’un, le taquiner. S’embêter. S’ennuyer. S’embêter comme une croûte de pain derrière une malle. S’ennuyer extrêmement.

Embêter (ne pas s’)

Ne pas être gauche, emprunté ; savoir tirer parti de tout.

Embêter (ne pas se laisser)

Ne se laisser ni influencer, ni intimider.

Faire la bête

v. a. Faire des façons. On dit aussi Faire l’âne pour avoir du son.

Feux de file (ne pas s’embêter dans les)

Être indépendant. — Mot à mot : faire feu à volonté.

Pour lors ! not’colonel, qui ne s’embête pas dans les feux de file…

Ancien Figno, 1827.

Jean-bête

s. m. Imbécile. C’est le cas ou jamais de citer les vers de madame Deshoulières :

Jean ? Que dire sur Jean ? C’est un terrible nom
Que jamais n’accompagne une épithète honnête :
Jean Des Vignes, Jean Lorgne… Où vais-je ? Trouvez bon
Qu’en si beau chemin je m’arrête.

Marie–je-m’embête (faire sa)

Faire, des façons ; se faire prier.

Ah çà ! voyons ! quand tu resteras là à faire ta Marie-je-m’embête ! Ça n’avancera à rien ! Venez-vous oui ou non ?

(Huysmans : Sœurs Vatard.)

Petite bête (chercher la)

Chercher dans une œuvre les fautes de détail ; rechercher les petites erreurs qu’a pu commettre un écrivain.

Remonter sur sa bête

v. n. Rétablir ses affaires, sa fortune, son bonheur, — dans l’argot du peuple.

Reprendre du poil de la bête

v. a. Continuer le lendemain les débauches de la veille. Argot du peuple.

Tour de bête (au)

adv. À l’ancienneté, — dans l’argot des troupiers. Passer capitaine à son tour de bête. Être nommé à ce grade, non à cause des capacités militaires qu’on a montrées, mais seulement parce qu’on a vieilli sous l’uniforme.

Tour de bête (au)

Par rang d’ancienneté, — dans le jargon des troupiers.

Il passa capitaine à l’ancienneté, à son tour de bête, comme il disait en rechignant.

(Ed. About, Trente et quarante.)

Tour de bête (passer à son)

Être promu à l’ancienneté.


Argot classique, le livreFacebook